L’année dernière, j’ai trouvé des explications pour tricoter un châle en laine. Je ne suis pas une experte en la matière mais le travail ne me semblait pas pharaonique, je me suis donc lancée.

J’avais trouvé ces explications sur le site de Lait Fraise. Ce châle est réalisé au point mousse, il faut juste bien faire attetion aux augmentations mais une fois que l’on a compris le fonctionnement c’est assez simple.

Pour un châle, il vous faut :

  • Aiguilles circulaires n°5
  • 6 pelotes de laine que vous tricoterez en double (avec 2 fils en même temps). Pour moi c’est des pelotes de la marque Cheval Blanc, la laine s’appelle Softine et c’est la couleur camel pour laquelle j’ai opté.
  • 4 anneaux marqueurs
  • 1 aiguille à laine

Les points utilisés sont le point endroit ou mousse et les augmentations intercalaires.

Votre châle débutera par le bas. Il mesurera 2 mètres sur 74 cm.

chale1

Explications :

Commencez par monter 3 mailles en prenant votre fil en double.

Tricotez 6 rangs en point mousse.

Venez chercher les 6 mailles qui sont sur le côté de votre aiguille comme sur le schéma ci-dessous. Vos 3 mailles présents sur vos aiguilles sont les point verts et vous devez aller chercher, ce que l’on appelle plus communément relever, les mailles qui sont représentées en rouge. Vous aviez donc 3 mailles sur votre aiguille, vous en avez maintenant 9.
diapositive1

Tricotez un rang au point mousse.

Attention, on commence les augmentations. Pour vous aider, ce qui m’a moi-même bien aidé, je vais vous faire un schéma. Je suis tellement douée en schéma et surtout en information que vous allez être éblouies.

Donc, reprenons, déjà il faut que vous sachiez que vous êtes présentement sur l’endroit de votre ouvrage. Ce qui sera facile à reconnaitre grâce à un marqueur que nous allons mettre.

Commencez par tricoter au point mousse vos 3 premières mailles, placez un de vos anneaux marqueurs d’une couleur. Faites une augmentation intercalaire. En gros, l’augmentation intercalaire c’est venir chercher le fil qui est entre 2 mailles et le tricoter. C’est pas bien compliqué et je vous laisse aller faire un tour sur YouTube pour visualiser la technique. Mais vous allez vite comprendre.

Continuez en faisant une maille endroit, une augmentation, posez un anneau d’une autre couleur que le premier.

Faites une maille endroit, mettez un troisième anneau de la même couleur que le second.

Faites une augmentation, une maille endroit et une augmentation puis mettez un dernier anneau de la même couleur que les deux précédents puis terminez par 3 mailles endroit.

Voilà ce quee cela doit vous donnez :

  • maille endroit/ mousse

@ anneau marqueur

× augmentation intercalaire

diapositive2

Vous avez donc 13 mailles sur votre aiguille.

Revenons à cette histoire d’anneau marqueur d’une couleur différente, si votre premier anneau est d’une autre couleur c’est pour reconnaître l’endroit, de l’envers de votre ouvrage. Donc quand votre anneau rouge (sur ce schéma) arrive en premier sur votre aiguille, vous êtes à l’endroit.

Et donc comme vos augmentations ne se font qu’un rang sur deux, vous ne devez faire des augmentations que lorsque votre anneau rouge est en premier. Ce qui est beaucoup plus facile pour savoir ou l’on en est.

Pour le rang suivant, tricotez tout en maille endroit. En laissant à leur place les anneaux marqueurs en les faisant glisser.

Rang suivant, on reprend les augmentations puisque votre anneau rouge est en premier. En gros, voici votre rang schématisé :

diapositive3

Ce qui nous donne, 3 mailles endroit puis l’anneau marqueur, une augmentation, on tricote jusqu’à l’anneau, on fait une augmentation puis on met l’anneau. Une maille endroit, on fait passer l’anneau puis une augmentation trois mailles endroit et une augmentation. On fait passer le dernier anneau puis on finit par trois mailles endroit.

En résumé, pour chaque rang « augmenté », votre endroit de l’ouvrage (tout le monde suit j’espère), vous devez faire une augmentation entre le 1er et le 2nd anneau et entre le 3me et 4me anneau. Entre vos deux augmentations, vous tricotez à l’endroit.

Faites un rang endroit. Puis continuez ainsi, un rang augmenté, un rang endroit…

Continuez ainsi jusqu’à avoir 74 cm de hauteur. Vous allez vite comprendre l’intérêt d’avoir des aiguilles circulaires qui vont vous permettre de garder vos 2 mètres de largeur sans risquer de perdre une maille.

Pour finir, fermer votre tricot. Pour cela, tricotez deux mailles endroits puis avec votre aiguille gauche allez chercher la maille la plus éloignée qui est sur votre aiguille droite. Ramenez-la sur la première maille et laissez la tomber. Et continuez ainsi, faites un nœud pour finir.

Pour bloquer l’ouvrage, le rendre plus « lisse » dans les mailles, plus harmonieux. Vous devez le mettre à tremper dans de l’eau froide, puis disposez le sur des serviettes de toilettes. Enroulez les serviettes de toilettes et essorez le. Personnellement, je me suis mise debout sur les serviettes de toilettes et j’ai marché, longtemps… Et pour finir, dépliez vos serviettes de toilettes et étendez votre ouvrage dessus, je l’ai « bloqué » avec des épingles sur plusieurs endroits pour qu’il s’étire bien.

Laissez sécher comme il faut. Et voilà, c’est terminé !

Il est tout doux, tout confortable, c’est un vrai plaisir de le porter.

A vos aiguilles 🙂

Partager :